Besoin d’établir un lien de parenté ? Effectuez un test ADN !

Non classifié(e)

Désormais très en vogue aux USA, le test ADN est l’une des solutions les plus prisées par les généalogistes durant la réalisation de leurs diverses recherches. Pour le moment, la législation en France n’autorise pas jusque-là la réalisation de ces tests. Le test de paternité peut en revanche être réalisé à des fins scientifiques ou médicales ou alors dans le cadre d’une simple procédure judiciaire.

Tout sur les différents types de tests

Contrairement à ce que pensent de nombreuses personnes, il n’existe pas un seul type de test ADN, mais plutôt trois qui sont :

  • Le test ADN mitochondrial,
  • Le test du chromosome Y,
  • Le test autosomal.

En ce qui concerne le test ADN mitochondrial, il faut savoir avant toute chose que le chromosome se transmet de manière intacte d’une mère à son enfant. Que vous soyez un homme ou une femme, vous n’héritez de votre ADN mitochondrial que de votre mère. Le chromosome Y est quant à lui transmis de manière immuable d’un père à son fils. Tous les hommes reçoivent donc exclusivement leur chromosome Y de leur père.

Pour finir, le test autosomal est une solution qui permet de tester l’ADN qu’un enfant a hérité de ses deux parents. L’ADN autosomique est en réalité transmis à la fois par le père et la mère qui l’ont eux aussi reçu de leurs géniteurs. Pour établir un lien de parenté, c’est donc ce test que l’on réalisera. Une femme possède deux chromosomes X. Parmi ces derniers, il n’est cependant pas possible de distinguer celui qu’a transmis son père ou sa mère. Durant la réalisation d’un test de maternité ou de paternité, l’on ne pourra donc faire analyser que l’ADN mitochondrial ainsi que l’ADN autosomique.

Les hommes peuvent en revanche faire tester de manière spécifique leur branche paternelle, car comme on l’indiquait plus haut, le chromosome Y est transmis uniquement d’un père à son fils. En outre, grâce à cet avis sur le test adn myheritage, vous pourrez obtenir toutes les informations complémentaires que vous avez besoin de connaitre sur ce sujet.  

Test ADN en France, lequel utiliser devant la justice ?

Sauf lorsqu’il est question d’exceptions strictement encadrées, il est interdit de réaliser des tests ADN en France. Ceux qui enfreignent cette règle encourent des peines qui peuvent aller jusqu’à un an de prison. D’autres devront même payer une amende qui s’élève à 15 000 euros. Bien que cette interdiction soit particulièrement efficace pour les laboratoires de recherche, elle n’a pas un grand effet sur les particuliers. La réalisation de ce test à l’étranger ou en ligne est même tolérée lorsqu’il s’agit d’un particulier qui veut établir sa propre filiation ou celle de son enfant. Pour ce type de tests, il est conseillé de consulter au plus tôt un avocat dès que l’on obtient les résultats. Le recours aux services de ce dernier vous permettra alors d’avoir une idée de vos droits, car il existe certaines prescriptions. Notons toutefois que ce test n’a qu’une valeur indicative. Pour être valable devant un juge, il faudra donc effectuer un test légal dont la réalisation sera assurée par un expert mandaté par le tribunal.

 

Marcel
J'édite plus d'une 100aine de site. Perso-search est mon bijoux parmi tous ces sites !

Laisser une réponse

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*

Lost Password